AVC : redéfinir le parcours des patients avec l’aide de l’IA 

Image

Lors de la récente conférence Digital Health Connect, organisée à la Clinique romande de réadaptation à Sion, Abderrahmane Hedjoudje, médecin-adjoint en neuroradiologie à l’Hôpital du Valais, a détaillé un projet de recherche en cours à l’Hôpital du Valais qui vise à améliorer la pratique médicale et les connaissances cliniques grâce à l’intelligence artificielle (IA). A termes, ce projet ambitionne de révolutionner le parcours de soins, dans le domaine des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Abderrahmane Hedjoudje explique : « Dès la prise en charge d’un patient aux urgences, notamment en cas d’AVC, il est important de prendre en considération divers paramètres et informations, afin de garantir des décisions éclairées. Dans ce contexte, l’IA se positionne alors comme un outil crucial, capable de traiter ces multiples données et d’apporter des prédictions pertinentes quant au parcours clinique potentiel du patient ».

A l’Hôpital du Valais, l’IA est utilisée dans le service de radiologie. Elle facilite le processus décisionnel des médecins à partir d’images médicales. « Ce système est combiné à d’autres outils pour une analyse comparative entre les rapports des radiologues et ceux générés par l’IA. De plus, dans le domaine de la neurologie, des capteurs sont déployés pour mesurer des paramètres tels que les mouvements, permettant ainsi de prédire les éventuelles récidives d’AVC et de suivre l’évolution du patient ».

Analyse mathématique des données des patients pour la prédiction

Des algorithmes sophistiqués sont utilisés pour détecter des signaux faibles et prédire l’évolution des patients sur le long terme. Les données collectées, comprenant des paramètres tels que la fréquence cardiaque et les mouvements, sont stockées dans une base de données cloud, où des analyses mathématiques sont menées pour évaluer divers aspects, comme l’amélioration de l’activité physique ou les signes précurseurs d’une récidive d’AVC.

Abderrahmane Hedjoudje a souligné la nécessité d’une collaboration étroite entre informaticiens et professionnels de la santé pour intégrer de telles initiatives dans la pratique médicale quotidienne. « Cette collaboration permet d’opérer un changement réel et significatif dans les soins prodigués aux patients ».

Propos recueillis lors de l’événement Digital Health Connect du 17 novembre.

RESTEZ AU COURANT
DES ACTUALITÉS DU SECTEUR

Proposer une actualité